Pour comprendre les grains de beauté, la dermatologie plante le décor

On l’appelle grain de beauté, pourtant, il ne nous en donne pas toujours l’air. Il faut même d’ailleurs, craindre l’apparition de ses petites tâches de formes circulaires ou ovales, qui s’agrippent à la peau. Certaines peuvent être des marqueurs de mélanomes.
Appelés scientifiquement, des nævi, ces tâches à couleur variables, peuvent assiéger le visage, les membres ou le dos. Ils existent en relief ou plat. Les naevi sont la résultante d’une propagation des mélanocytes, qui forment le pigment de la peau. Certains apparaissent à la naissance ou quelques temps seulement après. D’autres par contre sont la résultante de l’exposition au soleil ou des brûlures. Si certains parmi eux disparaissent au fil du temps, d’autres peuvent se transformer en mélanome. D’où l’urgence de consulter un dermatologue et d’envisager le cas échéant une intervention chirurgicale.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Il existe un système alphabétique en 5 points pour chiffrer le seuil de l’inquiétude. C’est le système « ABCDE »

  • A : l’asymétrie des formes.
  • B : Bordure, l’irrégularité de celles-ci
  • C : Couleur. Il n’y a pas d’homogénéité des couleurs
  • D : Diamètre, quand celui-ci présente une augmentation
  • E : Evolution (taille, forme, nouvelle lésion, etc.)

Le recours au dermatologue

C’est le dermatologue qui peut distinguer un grain de beauté d’un mélanome. Pour cela, il devra procéder à un examen dermocospique, nécessaire avant toute tentative d’exérèse. Le dermatologue examine toutes les zones du corps nu sans exception.
Son dermoscope peut être équipé d’un appareil de capture et de grossissement d’images, dont l’enregistrement sur la vidéodermatoscopie permet ensuite le suivi des lésions suspectes.
Il peut aussi procéder à une microscopie confocale, examen rare et disponible simplement chez des spécialistes.

Quel traitement ?

Grâce à la chirurgie, il est possible de procéder à une exérèse. Celle-ci est faite sous anesthésie locale, et permet alors de retirer le grain de beauté. Si celui-ci est lié à un mélanome, une prise en charge immédiate est alors envisagée.
Outre cette technique, il est possible de faire un shave-biopsie pour les grains de beauté à formes planes. Ou alors, utiliser le laser CO2, l’électrocoagulation et la cryochirurgie, pour les détruire.