Le Prix de la chirurgie esthétique : pourquoi la Tunisie arrache la palme d’Or ?

Depuis que la Tunisie propose des soins de chirurgie esthétique à des patients européens notamment, avec des tarifs largement en-deçà de ceux pratiqués ailleurs, dans leur pays, avec en prime une période de convalescence agrémentée par diverses activités, et un séjour de luxe, au prix de rien, certains semblent s’inquiéter de ce qui peut leur sembler être une concurrence déloyale. Dès lors, plusieurs raisons sont vite invoquées pour dénoncer et décourager ceux qui veulent se rendre en Tunisie pour bénéficier d’une chirurgie esthétique.

Et pourtant…

Malgré cette tentative malveillante, fondée sur l’émotionnelle plus que sur des critères objectifs, le nombre de patients qui font le choix de la Tunisie pour la chirurgie esthétique ne cesse de croître. On devrait plutôt se demander pour quelles raisons ceux-ci ne cèdent pas au découragement.
Eh bien, la raison en est toute simple. Il ne s’agit pas que d’une question de tarifs, de prix. Ce critère seul ne justifierait pas un tel engouement si le résultat escompté par chacun de ses nombreux patients n’était pas réalisé.

Des professionnels confirmés…

La vérité c’est que la Tunisie a le plus tôt possible assurée une formation de qualité à de nombreux praticiens. Elle a su former à temps de nombreux médecins devenus des chirurgiens qualifiés en matière de chirurgie esthétique. Ils ont ainsi été spécialisés dans divers domaines de la chirurgie plastique, réparatrice et esthétique. A cette formation locale, a suivi pour plusieurs des formations pour accroître leur savoir dans des pays européens ou ailleurs. Les plasticiens tunisiens ont ainsi acquis une expertise qui leur permet d’être aussi compétitifs que leurs pairs des autres pays.

Des cliniques de qualité…

Par ailleurs, grâce à des mesures d’allègements en matière fiscale prises par l’Etat dans le domaine de la santé, pour permettre au privé de compléter l’offre en matière de santé, de nombreux investisseurs ont ouvert des cliniques non plus pour le demande locale seulement, mais aussi pour des étrangers en quête de soin de qualité. Ils ont à cet effet souscrit tant sur le plan infrastructurel que sur le plan matériel à un ensemble de normes internationales en matière de santé. Cet arrimage à la modernité étant une exigence même de l’époque à laquelle toute entreprise qui se veut compétitive doit accéder. La Tunisie a pu ainsi s’offrir des infrastructures médicales et chirurgicales qui tutoient celles ayant cours ailleurs.

La sécurité assurée…

Il s’avère par conséquent que le prix, le tarif d’une chirurgie esthétique ou même les offres de séjour dans des endroits de charme, ne soient pas les seuls, du moins, ne soient pas les véritables motifs pour lesquels la Tunisie est sollicitée. C’est d’abord cette exigence qualité, sécurité qu’elle garantit au travers d’une compétence professionnelle avérée, et d’un équipement de pointe qu’elle met en valeur dans des cliniques huppées qui est recherchée. Malheureusement ceux qui veulent voir le mal partout, prétendent, comme si cela était un problème particulier à ce pays, que la Tunisie n’est pas sûre comme destination. Les gens y vivent-ils moins? Sont-ils moins en sécurité qu’ailleurs? Les cliniques de chirurgie esthétique en Tunisie ont la particularité d’être localisées pour la plupart dans des quartiers résidentiels, des zones sous surveillance permanente et bénéficient elles-mêmes de mesures privées de sécurité.

Une pierre deux coups, pourquoi pas ?

Le patient d’une chirurgie esthétique qui se rend en Tunisie n’est donc pas flatté par le prix. C’est qu’en plus de ce prix, il trouve d’abord une chirurgie de qualité. Il sait qu’il peut se faire en Tunisie une blépharoplastie, une augmentation mammaire ; qu’il peut se faire une liposuccion ou toute autre intervention de chirurgie esthétique avec autant de réussite qu’ailleurs. Mais pourquoi se priver dans ce cas d’une pierre deux coups ? Faire sa chirurgie esthétique et faire des vacances de quelques jours en plus sans voir toutes ces économies s’envoler.