Petites gênes des paupières, est-ce vraiment grave ?

eyes-3

Parfois, votre paupière tremble d’une manière  inconfortable et irritante. Certainement vous allez vous demander si vous devriez prendre rendez-vous chez votre médecin pour une consultation.

Les tressautements de la paupière ou le blépharospasme sont des mouvements involontaires des muscles qui se produisent dans l’une ou les deux paupières. Ils sont semblables aux spasmes au niveau des bras ou des jambes. Ces contractions musculaires au niveau des yeux sont associées à un nombre de superstitions assez variées chez plusieurs cultures.

Qu’est ce qui peut provoquer les contractions oculaires ?

Les chercheurs ont spéculé sur plusieurs causes dont l’activité mal dirigée du cerveau, la fatigue des yeux, la consommation excessive de la caféine, la prise de médicaments, le stress, l’irritation ou les yeux secs. Cependant, d’autres personnes peuvent avoir les paupières qui tremblent sans aucune explication tangible.

Les symptômes du tressautement des paupières

D’une manière générale, les contractions oculaires sont plutôt accompagnées par un clignotement excessif au niveau des yeux, le mouvement involontaires des muscles autour des yeux, la sécheresse des yeux, la fatigue et les paupières tombants.

Traitement

Les cas bénins de tressaillements des paupières disparaissent dans la plupart des cas d’eux-mêmes suite au repos. Il est tout de même recommandé de masser doucement la paupière affectée pour aider le muscle à se détendre et minimiser les secousses. Vous pouvez également utiliser des gouttes oculaires dans le cas où la sècheresse des yeux est un facteur contributif.

Traitement des formes chroniques :

Des injections faciales peuvent être utilisées suite à l’accord de votre médecin. Elles sont plutôt administrées pour provoquer une paralysie locale autour de la zone touchée. Dans la plupart des cas, vue la sensibilité des yeux, les symptômes seront immédiatement soulagés. La fréquence typique de l’administration de ce type de traitement par injections est une fois tous les trois mois. Mais cela peut varier d’un patient à un autre.

Dans d’autres cas plus difficiles à maîtriser, l’ablation chirurgicale des muscles autour des paupières serait la solution. Cette méthode est utilisée uniquement dans les cas graves, pour les patients qui ne répondent pas à d’autres formes de traitements.