Les Dames, vos jambes les font courir !

Effilées à la Paris Hilton, athlétiques, sveltes, sculptées, fuselées ou musclées à la J.LO, les jambes féminines sont un objet de séduction et de sensualité qu’elles soignent avec amour, au grand plaisir de ceux qui se laissent fasciner par elles. Et il n’y pas que les hommes dans ce cas.

Les femmes aux cuisses qui se touchent, se croisent, se frictionnent sous la robe quand elles marchent. Celles qui ont des cuisses épaisses, flasques, vergéturées, graisseuses… Celles qui rêvent de mettre un short, une jupe courte, un maillot de bain… Celles qui rêvent de laisser le soleil pour une fois leur caresser les jambes sans le pouvoir. Celles qui ne peuvent se dénuder face au conjoint que sous la couette. Ces femmes, des millions, qui cachent sous de longues jupes ou robes, leurs jambes comme des bonnes « sœurs », alors qu’au fond d’elles, elles blasphèment… Elles en rêvent de ces cuisses gracieusement sculptées. Certaines multiplient en vain des exercices, se mettent au régime. Mais que faire quand la cellulite a pris toute la place ou que la peau a lâché complètement ? Quand de l’élasticité des cuisses, il n’en manque plus que le souvenir ?

Le lifting des cuisses ! C’est un peu comme le « pimpmy ride », cette émission de Xzibit ou on retape des bagnoles. D’ailleurs, on pourrait en créer une version, « lift my legs ».Sauf qu’ici, ce sont les cuisses qu’on rénove, et avec elles, rénover les jambes et la silhouette entière. Vous entrez chez le médecin avec des cuisses qui pendent et en sortez avec des neuves, avec des cuisses blingbling. Le lifting des cuisses permet d’avoir des fesses et des cuisses fermes et attirantes. Tout en veillant à enlever les marques disgracieuses sur la peau.

Rénover, remodeler, retoucher, lisser, les cuisses. C’est à ça que s’attèle le lifting des cuisses. Permettre à toutes ces personnes qui ont perdues la confiance en elles de retrouver le sourire. De pouvoir sillonner les plages chaudes d’été, en laissant bronzer fièrement leurs jambes raffinées. De pouvoir mettre la tenue qui leur plaît et qui leur convient en toute quiétude. De sourire intimement de l’effet que leurs jambes provoquent sur les gens. Et comme le dirait Denner dans le Film L’Homme qui aimait les femmes, « Rien n’est plus beau que de voir une femme entrain de marcher».